Le système immunitaire

Cet incroyable système de sécurité qui loge dans notre organisme, contrôle sans cesse qu’il n’y pas d’invasion d’agents pathogènes divers et variés (bactéries, virus, parasites…).

Ce système est constitué de trois barrières :

  1. Les barrières physiques : la peau, l’acide gastrique, le mucus, la transpiration…
  2. Le système immunitaire inné ou non spécifique qui est constitué des globules blancs non spécifiques tels que les leucocytes
  3. Le système immunitaire adapté ou spécifique qui est constitué des globules blanc spécifiques appelés lymphocytes capables de cibler certains pathogènes qui ont échappé au système immunitaire inné

Ce système immunitaire est surtout logé dans notre système lymphatique y compris le thymus et la moelle osseuse, le système digestif et le système tégumentaire.

Symptomes d’un système immunitaire dérèglé :

Un système immunitaire dérèglé peut donner plusieurs symptomes divers et variés tels que des problèmes de peau, une prise ou perte de poids, des troubles digestifs, une fatigue chronique, une cicatrisation lente, une œsophagite, des rhumes à répétition, des allergies, des infections virales chroniques, une cystite interstitielle, des sinusites chroniques voire des problèmes plus graves que des maladies auto immunes ou cancer.

Afin de fortifier son système immunitaire il faut à la fois travailler sur la diminution des agresseurs (stress chronique, malbouffe, alcool ou café en excès, produits chimiques et toxiques, radicaux libres, radiations, relation toxique…) et renforcer ses défenses (microbiote, digestion, système lymphatique…)

La meilleure façon de le faire est évidemment de favoriser une alimentation variée, riche en nutriments et si possible cultivée localement et de façon raisonnée ou biologique mais il existe aussi certains aliments / nutriments qui jouent un rôle plus important que d’autres dans l’équilibre de notre système immunitaire.

La vitamine D

Maintenant tout le monde le sait et beaucoup grâce à la pandémie, que la vitamine D, qui est en réalité une semi-hormone, est essentielle pour notre bien-être et notamment pour notre système immunitaire. Cette vitamine provient de deux sources ; à la fois de notre alimentation mais aussi par une production endogène produite par l’épiderme après exposition aux rayons ultraviolets émis par le soleil.

Il existe deux formes de vitamine D, le cholécalciférol ou vitamine D3 qu’on trouve uniquement dans les produits animaux et l’ ergocalciférol ou la vitamine D2 qui se trouve uniquement dans les végétaux. C’est la vitamine D3 qui est la plus facilement absorbable et synthétisée. Les meilleurs sources de vitamine D, autre que le soleil, sont ainsi le poisson gras (saumon, thon, macqueraux, sardines, hareng…) ainsi que l’huile de foie de morue. L’avantage avec ces aliments c’est qu’ils sont également riches en acides gras essentiels d’Omega 3.

Le Zinc

Cet oligo-élément est essentiel pour notre vitalité et notre bien-être car composant de base de plus de 300 enzymes et hormones. Il joue ainsi un rôle dans plusieurs fonctions corporelles notamment pour notre immunité et notre capacité à guérir. Il joue aussi un rôle essentiel dans la croissance et la multiplication des cellules, raison pour laquelle des apports adéquats en zinc sont indispensables et de façon encore plus importante pendant la grossesse, l’adolescence et l’enfance. Les meilleurs sources de zinc sont les huitres, les poissons et fruits de mer sauvages, les champignons, les noix, les graines et le poulet.

L’ail :

L’ail est mon légume favori comme la suédoise que je suis. L’ail est riche en antioxydants et possède également des propriétés anti microbiennes et antivirales. Ce petit légume très puissant contient du glutathion qui est l’antioxydant clé dans notre corps et nous aide ainsi à lutter contre le stress oxydatif. L’ail est également bénéfique pour la santé cardiovasculaire, possède des propriétés anti carcinogènes et probiotiques. Il est naturellement riche en vitamine C, vitamine B6, Manganèse, sélénium et sulfure. A ajouter à ces plats à volonté ou cru dans vos vinaigrettes. Il faut néanmoins savoir que certaines personnes digèrent mal l’ail. Comme tous les autres légumes de la famille Aillun il est riche en fructanes qui est un sucre complexe qui fait partie des aliments FODMAP. Aussi à éviter en cas de prise des médicaments anticoagulants.

Le thym

Le thym est riche en provitamine A, vitamine C, riboflavine, calcium, fer non héminique, magnésium, cuivre et manganèse. Il est souvent utilisé pour faciliter la guérison dans les bronchites et soutenir le système respiratoire. En médecine traditionnelle chinoise, le thym est relié au méridien pulmonaire. Le thym possède, comme la plupart des herbes, des propriétés fortement anti oxydantes.

La curcumine

Cet épice jaune utilisée à la fois dans la médecine ayurvédique, chinoise et occidentale a plusieurs vertus. Elle peut être utilise pour stimuler la fonction respiratoire et peut ainsi être consommée comme traitement contre les rhumes. Elle stimule également la fonction hépatique et biliaire et possède des propriétés hautement anti inflammatoires. Pour cette raison elle est souvent utilisée pour soulager les douleurs liées à l’arthrite. Elle peut aussi potentiellement être bénéfique pour stabiliser la glycémie, la santé cardiovasculaire et la santé neurologique. Elle est aussi naturellement riche en vitamine C, niacine ou la vitamine B3, la vitamine B6, le fer non héminique, le magnésium, le phosphore, le potassium, le zinc, le cuivre et le manganèse. La meilleure façon de consommer cette épice est en l’ajoutant dans ses plats ou cru dans un jus. Les fortes doses, surtout sous forme de compléments alimentaires sont à éviter pour les femmes enceinte ou allaitante, les personnes sous anticoagulants ou des personnes qui ont des problèmes biliaires chroniques.

Les aliments lacto fermentés ou les probiotiques naturels

La lactofermentation est une façon ancienne de conserver les aliments qui augmentent la quantité de bonnes bactéries dans les aliments. Ces aliments nous aident non seulement à mieux digérer et assimiler les aliments mais alimente aussi notre microbiote. Ces aliments sont notamment les légumes lactofermentés tels que la choucroute, le kimchi, le kvass, le komboucha ou encore le kéfir. A manger en modération puisque certains personnes peuvent y être sensibles.

Miel de manuka

Ce miel provenant de l’arbre de Manuka (d’où son nom) qui pousse essentiellement en Nouvelle Zélande et en Australie, possède des propriétés antibactériennes et cicatrisantes supérieures. Ce miel qui est un peu plus foncé que les autres miels contient aussi un facteur exceptionnel, le « Unique Manuka Factor » ou le méthylglyxoal, qui donne à ce miel des propriétés supérieures aux autres miels et notamment en terme de pouvoir antibactérien et vitesse d’action. Des chercheurs en Nouvelles Zélande ont même constaté qu’il est capable d’empêcher le développement de staphylocoques dorés résistants aux antibiotiques.

La vitamine C

Cette vitamine hydrosoluble est un antioxydant naturel très puissant et aussi un précurseur du glutathion. Il joue un rôle dans la fixation collagène et l’absorption du fer non héminique. La vitamine C aide ainsi le système immunitaire à combattre l’inflammation, les rhumes et les infections. On en trouve notamment dans les fruits de la famille citrus mais aussi dans plusieurs herbes fraîches tels que le persil et le thym, le brocoli et la plupart des fruits et légumes. Cette vitamine est par contre très sensibles et perd jusqu’à 50% de ces propriétés au cours des traitements physiques ou thermiques : il est donc mieux de la consommer cru (oranges, herbes, brocoli…).

Les protéines de bonne qualité

Les protéines, qui font partie de nos trois macronutriments ou nutriments énergétiques, sont essentielles pour plusieurs raisons mais surtout pour notre système immunitaire, notre masse musculaire, notre système de détoxification et notre glycémie. Contrairement aux autres macro nutriments, les glucides et les lipides, les protéines ne peuvent pas être stockées sous forme de glycogène ou de tissu adipeux. Il est ainsi indispensable d’apporter une quantité adéquate tous les jours. Qu’est-ce que représente une protéine de bonne qualité : poisson et fruits de mer sauvages ou issus d’une pêche durable, œufs bio ou plein air, légumineuses bien trempées et cuisinées, viande venant de bêtes proprement élevées et abattues suivant les critères que l’on retrouve dans le label bleu blanc cœur ou encore le bœuf d’herbe.

 

Pin It on Pinterest