Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

J’adore l’automne et la rentrée qui sont pour moi plus un nouveau départ que la nouvelle année. Le moment idéal pour commencer à adopter de nouvelles habitudes saines. Voici mes cinq meilleurs conseils :

1. Evitez toutes les huiles végétales hydrogénées ainsi que la margarine.

La plupart des huiles végétales sont très sensibles à la chaleur et à la lumière et ainsi deviennent facilement rances et oxydées. On les trouve typiquement dans la plupart des aliments industriels (l’hydrogénation des huiles les rendent plus stables et ainsi donnent une date de péremption plus avantageuse pour les industriels).

2.) Pensez à bien vous hydrater

Le macronutriment le plus important est sans doute l’eau. Assurez-vous de consommer au moins 1.5 litres et demi d’eau de bonne qualité par jour voire plus si vous faites du sport ou consommez beaucoup de boissons diurétiques.

3.) Augmenter votre consommation de légumes.

Augmenter votre consommation de légumes de toutes les formes et les couleurs. S’il y a une chose dont tous les spécialistes de nutrition sont bien d’accord c’est l’importance de consommer des légumes. Chaque couleur sa spécialité :

– les feuilles vertes telles que les épinards, salades, roquettes, et brocoli sont riches en B12, fer, calcium et flavonoïdes,

– les oignons et l’ail sont riches en sulfure, phosphore, flavonoïdes, choline, vitamine B1, vitamine B6, vitamine B9 et vitamine C.

– les racines sont riches en fibres, potassium, toutes les vitamines B et caroténoïdes.

4.) Evitez les produits « low fat »

Une fois que vous avez jeté toutes les graisses nocives, n’ayez surtout pas peur de manger de la bonne graisse qui fait partie de nos macro nutriments clés. La graisse nous aide à nous sentir plus rassasiés, plus satisfaits. Elle nous aide également à bien absorber les vitamines liposolubles A, D, E et K, et constitue un élément clé dans la production des hormones sans oublier qu’elle améliore le goût de nos aliments. Remplacez votre yaourt 0% par un yaourt nature grec par exemple et vous allez voir que vous n’avez pas besoin de le sucrer pour qu’il soit bon et vous n’en consommerez pas autant….

5.) Evitez le sirop de glucose-fructose

(ou isoglucose, le sirop de maïs ou encore HFCS High Fructose Corn Syrup qui sont tous la même chose). Ce sirop, inventé pour valoriser le maïs massivement cultivé aux Etats-Unis, est comme son nom l’indique, très riche en fructose ce qui lui confère un pouvoir sucrant très important. Le fructose n’est pas métabolisé de la même façon que le glucose et sollicite davantage notre foie pour le métaboliser. Une surconsommation de fructose augmente le taux des lipides dans le sang et provoque une accumulation de graisses dans le foie et peut même donner une stéatose hépatique non alcoolique. Le fructose se trouve naturellement dans les fruits et le miel et était jusqu’à l’invention de ce sirop consommé en modération, sans parler du fait que quand nous mangeons un fruit on a toutes les fibres et vitamines qui vont avec.

Pin It on Pinterest