Une des caractéristiques le plus fréquemment retrouvée chez mes clients c’est un niveau de stress élevé (aperçu et/ou réel) et comme je le dis toujours « la meilleure alimentation au monde » ne remplace pas une bonne gestion de son stress car le corps n’arrivera tout simplement pas à être en homéostasie (équilibre).

D’abord un peu d’anatomie pour expliquer les différents mécanismes du stress dans notre corps. La glande principale impactée par le stress est la glande surrénale qui, comme son nom l’indique, est située au-dessus de nos reins. Elle exerce trois fonctions hormonales dont une est la sécrétion des glucocorticoïdes et de l’adrénaline,  réaction « de fuite ou de lutte », qui stimulent, entre autre, la mobilisation et la libération de glucose dans le sang, l’augmentation de la pression artérielle et améliore la guérison des plaies afin de faire face à une menace imminente.

Le cortisol est une hormone liposoluble dit stéroïde comme la progesterone et la testostérone. Le cortisol est produit à base de l’hormone clé ; la prégnénolone qui est dérivé du cholestérol. La prégnénolone est également le précurseur de la progesterone, de la testostérone, du DHEA etc. La prégnénolone est produit dans nos gonades (testicules chez l’homme et ovaires chez la femme) à partir de cholestérol dans une production dite catabolique qui demande beaucoup d’énergie. De plus, nos gonades peuvent produire une quantité limitée de cette hormone donc si nous sommes soumis à beaucoup de stress, la plupart de cette prégnénolone va être utilisée pour produire le cortisol au détriment de la progesterone chez la femme et la testostérone chez l’homme.

Cholestérol => Prégnénolone => Cortisol

Mais quelles sont les menaces ? Et bien, alors que l’être humain a toujours ce mécanisme datant de l’homme des cavernes, nous vivons aujourd’hui dans une société qui demande de plus en plus de nous. Nous sommes SANS CESSE en ligne, on est joignable 24H sur 24H, 7 jours sur 7. Mais le stress n’est pas seulement une dead line serrée au travail ou d’être coincé dans les embouteillages Parisiens. Notre corps vit pleins d’autres types de stress dont nous ne pensons pas forcément, tels que :

  • surconsommation de sucre raffiné et une alimentation riche en glucides raffinés
  • Café et autres stimulants
  • Alcool
  • Les déplacements quotidiens (métro, RER, tram, voiture)
  • Toxines
  • Stress émotionnel
  • Digestion compromis
  • Déséquilibre nutritionnel
  • Maladies, etc…

Mais d’un point de vue positif, nous pouvons contrôler certains des facteurs de stress sur cette liste, car un stress durable et quotidien entraine des niveaux élevés et chroniques de cortisol, ce qui a des effets très néfastes sur tout notre organisme et notamment :

  • Résistance à l’insuline,  compte tenu de la mobilisation continue de sucre dans le sang afin de faire face au stress avec comme conséquences un risque élevé de diabète et d’obésité. Par ailleurs, la résistance à l’insuline peut également entraîner une dominance en androgènes chez les femmes et une dominance en oestrogènes chez les hommes comme c’est le cas dans le syndrome des ovaires polykystiques.
  • Altération du rythme circadien (notamment du sommeil et difficultés de s’endormir le soir). Le cortisol qui est notre hormone d’éveil est antagoniste à la mélatonine qui est l’hormone secrétée (ou devrait l’être) le soir quand on éteint la lumière.
  • Problèmes thyroïdiens
  • Pression artérielle élevée
  • Carence en DHEA
  • Affaiblissement du système immunitaire, etc, etc….

Quels sont alors les solutions ? En dehors de la méditation qui est un très bon outil (mais pas forcément la tasse de thé de tout le monde) voici mes meilleurs conseils pour réduire vos niveaux de stress :

  • Evitez le stress inutile pour votre corps : glucides raffinés, tabac, alcool etc.
  • Mangez de la graisse ! Et oui, le cortisol est une hormone stéroïde fabriquée à partir du cholestérol, donc quand on est soumis à beaucoup de stress, nos besoins en cholestérol augmentent.
  • Accepter la situation. Des études ont montré que les personnes qui souffrent le plus du stress sont des personnes qui sont persuadées que le stress leur font du mal. Nous avons tous un stress au quotidien mais pour certains ce stress est un moteur pour avancer, pour d’autres c’est une menace de santé.
  • Soyez gentil avec vous-même ! Nous sommes parfois nos propres ennemis en nous imposant des obligations supplémentaires régulièrement.
  • Pratiquez une activité qui vous détend et que vous aimez au moins une fois par semaine.
  • Baladez vous dans la nature
  • Eteignez votre portable quand vous rentrez le soir ou fixez un jour dans la semaine pour le faire  (par exemple le dimanche). Vous allez être étonné par le temps que gagnez.
  • Rigolez. Quand on est stressé on est bourré de tensions et notre expression faciale est crispée. La rigolade nous aide à nous détendre et nous fait du bien.
  • Assurez-vous qu’un « OUI » à quelqu’un d’autre n’est pas un « NON » à vous même. Ce point est très difficile à améliorer car nous voulons tous être des amis/voisins/mamans/papas très sympathiques mais il est également très important de ne pas faire de choses dont on n’a pas vraiment besoin et/ou qui ajoutent un stress supplémentaire. Je vous conseille vivement le livre « Not Nice » par Dr, Aziz Gazipura.

 

 

 

 

Pin It on Pinterest