Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Il est plus que jamais très important de prendre soin de soi en terme d’alimentation et de mode de vie. Non seulement pour s’assurer que notre système immunitaire peut faire face au virus qui circule en ce moment mais également pour améliorer et renforcer notre force mentale dans cette épreuve sans précédent.

Voici les gestes de base pour bien s’occuper de soi, aujourd’hui, demain et toujours :

Optimiser la digestion

La digestion est vraiment la clé d’une bonne santé. Une grande partie de notre système immunitaire est logé dans l’intestin et l’intégrité du mucus intestinal est un élément-clé pour son bon fonctionnement. Sans une bonne digestion, vous n’arriverez pas non plus à bien assimiler les nutriments que vous apporte une bonne nutrition. Evitez les substances potentiellement irritantes tels que le sucre raffiné, les huiles hydrogénées, le gluten et les produits laitiers industrielles.

Faites le plein de fruits et légumes

Une assiette pleine de fruits et légumes de toutes les formes et couleurs possibles est la meilleure façon de mieux manger. A chaque couleur ses vitamines, minéraux, phytonutriments ainsi que de pré- et probiotiques. Les légumes sont également riches en fibres qui favorisent un bon transit. SI vous ne trouvez pas des fruits et légumes frais vous pouvez très bien optez pour les versions surgelées.

Stabiliser votre taux de sucre

Encore et toujours, le contrôle de la glycémie est tellement important pour le bien être de notre corps et surtout pour notre humeur en ce moment. Une glycémie stable nous aide à avoir une énergie et une humeur (à peu près 😊) stable tout au long de la journée.

Assurez-vous de bien vous hydrater

Nous sommes constitués d’environ 60% d’eau et une bonne hydratation est clé pour le bon fonctionnement de notre organisme et la vitalité de nos cellules. Optez pour 1.5 à 2 litres d’eau par jour (voire plus si vous consommez beaucoup de boissons diurétiques telles que le thé, le café et le jus), bien espacé tout au long de la journée.

Evitez l’alcool

Même si c’est très tentant en ce moment. L’alcool met un poids supplémentaire sur notre corps, diminue la qualité de notre sommeil et est très calorique pour ne mentionner que quelques-uns de ses effets négatifs sur la santé.

Ajoutez des herbes et des épices

Non seulement plusieurs herbes et épices augmentent la valeur gustative des aliments mais en plus elles présentent des bienfaits intéressants propres à chacune. En voici quelques exemples : le basilic, le gingembre, le curcuma, la cannelle, le thym, la coriandre, l’origan et l’ail.

Acides Gras Essentiels d’Oméga-3

Intégrez du poisson gras tels que le saumon, les maquereaux et les sardines au moins deux fois par semaine pour leurs apports en acides gras essentiels d’Oméga 3.

Ajoutez des légumes lactofermentés

Les aliments lactofermentés sont des aliments qui ont été conservé d’une façon qui augmente leurs valeurs nutritionnelles. La fermentation augmente la quantité d’enzymes alimentaires présentes ainsi que la quantité de bonnes bactéries. Ces enzymes vous aident à mieux digérer et assimiler les nutriments. Ils aident également à nourrir et réparer l’intestin en le repeuplant de bonnes bactéries et favorise un bon équilibre du pH intestinal. Pour un petit guide gratuit sur la liste complet de leurs bénéfices et comment les préparer facilement chez soi, souscrivez vous à ma newsletter.

En termes de mode de vie, je pense qu’il est primordial d’essayer de garder certaines routines dans ce quotidien très dérangé. Se lever à la même heure, prendre une douche, s’habiller etc.

Bouger au quotidien

Le sport vous permet de vous dépenser et vous défouler un peu, histoire d’évacuer un peu de frustration. Le sport nous rend aussi plus résiliant au stress et nous permet également de mieux dormir entre autres bénéfices. Depuis le début du confinement, la plupart des clubs de sport ont mis des versions virtuelles de leurs cours en ligne.

Gestion du stress

Il est plus que jamais très important de bien gérer son stress. Le sport, le jardinage, le tricotage, la méditation ou une longue conversation avec un ami peuvent être de bons outils.

Brossage à sec

Le brossage à sec est une petite routine très simple mais efficace à intégrer dans sa routine au quotidien, car cela stimule la circulation du liquide lymphatique et dans un même temps, élimine les couches mortes superficielles de la peau et stimule les glandes sébacées. En effet, le système lymphatique n’a pas de pompe comme le système sanguin et doit donc être stimulé par les mouvements ou par le brossage à sec.

Prenez des douches froides

Une routine simple à intégrer au quotidienne est les douches froides (ou en alternance avec les douches chaudes). Autre que bien vous réveiller les douches froides peuvent aussi stimuler votre circulation sanguine, stimuler la combustion de graisses et peut aussi aider à réduire les douleurs musculaires après une séance de sport.

Evitez les écrans

Car ils ajoutent un stress à notre quotidien et diminuent notre capacité à nous concentrer, nous rendent plus distraits. Personnellement je passe plus de temps sur mon téléphone et les réseaux sociaux quand je suis moins bien donc encore plus difficile en ce moment…mais c’est également plus important. Surtout le soir car la lumière bleue émet par les écrans inhibe la production de mélatonine qui est l’hormone qui nous aide à nous endormir. La mélatonine renforce également notre système immunitaire.

Pratiquer la gratitude

Prenez l’habitude de noter quelque chose positive dans votre quotidien tous les soirs. Qu’est-ce qui vous a fait rire ou sourire aujourd’hui ? On a souvent tendance à se comparer avec des personnes plus chanceuses sur le plan matériel, intellectuel ou esthétique alors que si on fait le même exercice à l’inverse on se sent beaucoup plus gâté. D’ailleurs je vous conseille vivement le livre de Dalai Lama « L’art de bonheur ».

 

Références :

 

Carrillo-Vico, A., Lardone, P. J., Alvarez-Sánchez, N., Rodríguez-Rodríguez, A., & Guerrero, J. M. (2013). Melatonin: buffering the immune system. International journal of molecular sciences, 14(4), 8638–8683. https://doi.org/10.3390/ijms14048638

 

 

 

Pin It on Pinterest